Architecture Médiévale

La période médiévale ou Moyen-Age est une période de l’histoire européenne qui s’étend du Vè au XVème siècle. Elle débuta avec l’effondrement de l’Empire romain d’Occident, et finit par la Renaissance et les Grandes Découvertes.
Située entre l’Antiquité et l’époque moderne, la période est subdivisée entre le haut Moyen Âge (VIe ‑ Xe siècle), le Moyen Âge central (XIe ‑ XIIIe siècle) et le Moyen Âge tardif (XIVe ‑ XV siècle).
(source Wikipedia)

LA POLIORCETIQUE
1/ La tactique : lorsqu’une armée s’apprête à faire le siège d’une place, elle en effectue d’abord l’Encerclement. Elle réalise alors une LIGNE DE CIRCONVALLATION avec des tranchées, palissages, bastilles (tourelles que l’on place en face des tours et portes) ; l’encerclement est souvent incomplet par manque d’hommes. Les assiégés peuvent ainsi continuer à s’approvisionner plus ou moins facilement.
Ensuite, c’est l‘assaut ; plusieurs solutions s’offrent à l’assaillant :
– par échelade
(lorsqu’il n’y a pas de fossé, ou qu’il est comblé)
– par une brèche (utilisant des engins fabriqués sur place). Il passera près d’une Porte (accès rapide de beaucoup d’hommes)
– par une sape, destinée à détruire la base d’une courtine , utilisant un bélier.
– par mine (galerie taillée dans le sol sous le fossé et le mur), plus avantageux car l’attaque est abritée et imprévue. Pour se défendre, l’assiégé effectue une contre-mine de l’intérieur de la place.
La mine est étayée avec des Etançons de bois, bourrée de fagots entésinés et de toutes sortes de déchets combustibles. Le feu est mis au bourrage et tout s’effondre, la mine a provoqué la destruction du mur situé au dessus d’elle.

2) Les MOYENS
a) mécaniques
Ils sont un véritable arsenal d’outils conçus pour les diverses techniques d’assaut. Ils sont apportés d’une base voisine, mais souvent réalisés sur place. Il faut donc un service d’intendance bien adapté et la présence d’ingénieurs militaires. La proximité de forêts est très importante, elle fournira la matière première.
Dans l’artillerie à jet, on distingue :
– les engins à ressorts : balistes, catapultes, grosses arbalètes
– les engins à contrepoids : perrières, trébuchets, mangonneaux.
Ces mangonneaux au coût élevé, que seuls les seigneurs peuvent s’offrir, exigent le concours nécessaire d’ingénieurs « les maîtres des engins »
Les projectiles sont des morceaux de roche, des boulets de pierre, des pots de résine pour incendier les hourds, des carreaux d’arbalète (XIIème siècle). Parfois il s’agira de cadavres d’animaux en décomposition, ou des immondices contaminateurs.
L’artillerie intérieure (des assiégés), est du même modèle et doit être entretenue entre les combats.